News

Prix SVC Suisse romand7 novembre 2018

Prix SVC Suisse romande

Nous sommes sponsor national du Prix SVC. Il nous tient à coeur de participer et d’encourager ce type d’événement, qui récompense les entreprises faisant preuve d’innovation et permettant le développement du tissu économique suisse. Retrouvez plus d’informations sur le PrixSVC sur notre page dédiée

 

Le prochain prix sera remis en Suisse romande. La cérémonie de remise du Prix SVC Suisse romande se déroulera jeudi 8 novembre au SwissTech Convention Center à Ecublens.

 

Le Prix SVC vise à récompenser les entreprises qui se distinguent par leur réussite commerciale, leur dynamise, leur capacité d’innovation, la qualité de leur management, leur culture d’entreprise ainsi que leur ancrage dans le tissu économique et social régional.

 

Voici une brève présentation des 6 finalistes du Prix SVC :

 

Fondarex

Fondarex, société basée à St-Légier et fondée en 1946, a développé la technologie dite «du vide» dans le domaine de la fonderie sous pression et dans celui de l’injection plastique. Ce savoir-faire qui s’adresse aux alliages non ferreux comme l’aluminium, le zinc, le magnésium, le bronze ou le laiton, permet de couler des pièces à géométrie complexe en quelques millisecondes.

 

Cette technologie a ravi les constructeurs automobiles tels que BMW, Tesla, Renault ou encore Audi qui construisent leurs pièces à partir de machines Fondarex. Ces machines permettent de fabriquer des blocs-moteurs, des boîtiers de vitesse ou encore des pièces métalliques ou plastiques que l’on retrouve dans des éléments de portières de voiture ou sur les tableaux de bord.

 

La société engage 34 collaborateurs et crée 2 à 3 nouveaux postes chaque année afin de faire face à sa croissance. Elle maintient sa position de leader et détient environ 75% de parts de marché. Pour conserver cette place, elle investit dans la recherche, le développement et collabore avec des instituts de recherche de la région comme, par exemple, l’EPFL ou la HEIG-VD.

 

Fylability

La société lausannoise Flyability construit des drones vendus à travers le monde. Ceux-ci sont principalement utilisés dans l’inspection industrielle de lieux difficiles d’accès tels que galeries, cheminées ou encore égouts. Protégé par un grillage en carbone, le drone peut se cogner mais ne tombe pas.

 

Créée en 2014, la PME se penchait avant tout sur le sauvetage de victimes de catastrophe. Cette orientation a très vite évolué vers l’inspection industrielle car le marché cherchait de nouvelles solutions pour éviter les accidents de personnes tout en réduisant les coûts.

 

Employant 35 ingénieurs et 70 personnes au total, la société travaille sur des évolutions de son produit, cherchant l’automatisation du vol et à faciliter l’analyse des données récoltées. Forte d’un réseau de distributeurs, la PME prévoit de maintenir une croissance de 50% par année d’ici à 2025.

 

Beqom

Beqom est une société nyonnaise de conception de logiciels spécialisée dans la gestion des ressources humaines. Ces logiciels s’adressent uniquement aux multinationales car celles-ci ont des besoins plus sophistiqués tels que la gestion de la rémunération des employés de manière centralisée alors même que ceux-ci sont basés dans plusieurs pays.

 

Utilisé par 3 millions d’utilisateurs, ces logiciels englobent de nombreuses données personnelles (âge, formation,…) tout en tenant compte des performances individuelles.

 

Fondée en 2009, la société emploie aujourd’hui 150 personnes dont 50 à Nyon. La société travaille avec 3% des multinationales mondiales et s’est fixé comme objectif d’augmenter ce pourcentage à 10%.

 

Léguriviera

Cette PME vaudoise approvisionne hôtels, hôpitaux, restaurants de toute la Suisse romande, soit une moyenne de 1000 livraisons par jour. Au service de ses clients, la société fait du sur-mesure. Contacts étroits avec des producteurs locaux mais également au-delà de nos frontières, l’entreprise sélectionne méticuleusement ses producteurs.

 

Créé en 2001, la société rachète petit à petit diverses entreprises de la région et crée des points de vente afin de mettre en avant ses produits. Aujourd’hui, elle emploie 230 collaborateurs répartis sur ses différents sites. Leader sur le marché romand, la PME réalise une croissance annuelle de 12%.

 

Abionic

Basé à Epalinges, Abionic a mis au point une technologie permettant de repérer très rapidement le risque de sepsis (une infection du sang souvent mortelle) à partir d’une goutte de sang. Toutes les 4 secondes, une personne en meurt. Détectée à temps, cette infection peut être traitée par antibiotique.

 

Abionic a pour ambition que son test devienne un examen de routine, un geste habituel réalisé par les hôpitaux car chaque minute compte. Encore en test, cet examen n’est pas encore sur le marché, la PME préférant s’appuyer sur les résultats de l’étude clinique européenne actuellement en cours.

 

Créé en 2010, Abionic a tout d’abord lancé un appareil de dépistage biomédical qui permet de déceler plusieurs allergies ou carence à partir d’une goutte de sang. Cet appareil, déjà commercialisé en Europe, notamment en pharmacie, verra sa nouvelle génération déployée en 2019. La société souhaite par la suite lancer d’autres tests pour obtenir des diagnostics rapides dans les services d’urgence notamment.

 

Loyco

Société genevoise, Loyco gère toutes sortes de processus administratifs pour le compte de ses clients comme par exemple la gestion des salaires ou les absences. Elle se charge aussi du marketing, de la comptabilité, de la gestion de risques ou encore de la fiscalité.

 

Fondée en 2013, la société compte 94 employés, répartis dans plusieurs succursales. Forte de 70 clients, la PME bénéficie avant tout du bouche-à-oreille pour attirer une clientèle adhérant à ses valeurs, Loyco étant une contraction de loyauté et compagnie.

 

Participant à la réinsertion professionnelle des chômeurs, s’investissant auprès de start-up, rompant avec le management traditionnel, la société enregistre une progression constante.

 

Retrouvez les articles relatifs aux différents finalistes :

https://www.letemps.ch/economie/societe-abionic-veut-sauver-vies

https://www.letemps.ch/economie/leguriviera-lascension-dun-primeur

https://www.letemps.ch/economie/beqom-evite-discriminations-salariales

https://www.letemps.ch/economie/robots-volants-flyability-suscitent-lengouement

https://www.letemps.ch/economie/fondarex-seduit-bmw-tesla

https://www.letemps.ch/economie/loyco-reinvente-gouvernance