News

Alan Roura : Chantier d’hiver11 février 2020

Alan Roura La Fabirque
Sorti de l’eau en décembre, La Fabrique a entamé environ trois mois de chantier. La saison 2020 arrivera vite et sera l’une des plus denses du programme sur quatre ans du navigateur genevois.
Au programme : deux transatlantiques et un tour du monde, le tout en solitaire.
Alan Roura explique : « Le championnat IMOCA va reprendre très tôt avec une première course, The Transat, qui partira dès le 10 mai. Un mois plus tard, le 16 juin, on enchaînera avec la transatlantique retour New-York – Vendée. Nous allons donc devoir respecter rigoureusement nos délais pendant le chantier d’hiver si l’on veut pouvoir naviguer et s’entraîner un maximum avant de reprendre la compétition. »
 
Trois mois de travaux donc, orientés principalement sur la mise en configuration solitaire. Avec notamment un gros travail d’ergonomie et d’aménagement de la cellule intérieure, mais pas que : optimisation de l’espace de vie avec un vrai coin nuit, travail sur le déficit de vitesse de La Fabrique à certaines allures. Une modification assez importante du plan de voilure déjà initiée en 2019 sera ainsi reconduite pour 2020, avec une continuité dans le travail d’étude et de conception avec les maîtres voiliers de chez North Sails. Le long et fastidieux processus d’enregistrement et de traitement des données de performance de La Fabrique se poursuivra également.
 
Pendant que l’IMOCA se fait un beauté, Alan n’est pas en reste. Après un congé début janvier, il a repris le chemin des salles de sport et de classe afin de poursuivre sa préparation physique, sa formation météo, son apprentissage stratégique et autres domaines de perfectionnement. Il fera ensuite son retour sur le plan d’eau dès que possible, à bord de La Fabrique ou d’un autre support, accompagné d’un coach ou encore d’un sparing-partner.